mercredi 23 juillet 2014

Critique de Black Swan (par Alexandre Crozet & Vincent Jourdain)

CRITIQUE DE BLACK SWAN:



Black Swan est un Thriller réalisé par Darren Aronofsky avec Natalie Portman, Mila Kunis et Vincent Cassel. Le film est sortit en 2011, c’est le dernier film de Aronofsky en date. Le film a fait plus de 2 600 000 entrées en France. Natalie Portman a remportée un Golden Globs et un Oscar pour son rôle.

C’est l’histoire de Nina (Natalie Portman) une jeune danseuse de ballet qui rêve d'obtenir le double rôle du signe noir et du signe blanc au ballet du lac des signes. Nina obtient finalement le rôle.  Les séance d’entrainement en compagnie de Thomas Leroy (Vincent Cassel) sont très intense, et Nina parvient a jouer le rôle du signe Blanc, mais n’arrive pas a entrer dans le personnage du signe noir. Lily (Mila Kunis), une nouvelle danseuse arrive dans l’école de danse de Nina. Sachant jouer a la perfection le signe noir, cette dernière va devenir a la fois l’amie et la rivale de Nina. Nina va peu a peu sombrer dans la folie en s’entrainant avec acharnement et en tentant d'interpréter les deux rôles a la perfection.

Nous tenons a préciser que nous ne sommes pas des grands fans de danse classique. Autant dire que le scénario de base ne nous a pas  vraiment donné envie de voir le film (c’est vrai qu’en lisant le synopsis, on s’attend à une histoire bien niaise et bien chiante...). Tel ne fut pas notre surprise en découvrant le film. D’une part le film n’as rien de niais, bien au contraire! Le sujet du film n’est pas la danse comme on pourraient le croire en lisant le synopsis, mais plutôt la folie croissante du personnage de Natalie Portman. En effet, le film est centré sur le personnage de Nina, on voit sa vie quotidienne (le trajet de chez elle a l’école de danse). Le plus intéressant, c’est qu’on voit le film a travers ses pensées et le spectateur ne parvient pas à savoir si ce qu’il voit a l’écran est réel dans l’histoire ou imaginé par Nina. C’est ce qui donne une dimension psychologique au film et donne lieu a des scènes de folie parfaitement bien mises en scène, notamment un intéressant jeu avec des miroirs (ce qui représente bien la thématique du film: le signe noir reflet diamétralement opposé du signe blanc).  La mise en scène est parfaitement maitrisée et plonge bien le spectateur dans cette histoire centrée sur le personnage de Natalie Portman qui a bien réussie a rentrer dans son rôle et joue parfaitement bien!

Pour conclure, Black Swan est un film assez original sur la folie, qui frappe par sa mise en scène parfaite (et c’est pas tous les jours qu’on dit ça d’un film). De plus n’ayant pas aimé requiem for a dream du même cinéaste, nous ne nous attendions pas a aimer un film de danse de ce réalisateur, ce fut alors pour nous une très bonne surprise. Ce film donne vraiment envie de suivre ce cinéaste. A voir au moins une fois et surtout ne pas se fier au synopsis!

                                                                            Alexandre Crozet & Vincent Jourdain