vendredi 3 octobre 2014

Critique: Les stagiaires



C'est l'histoire de 2 potes un peu loozeurs (Vince Vaughn et Owen Wilson) qui se font virer de leur entreprise de commerce de montres car cette dernière fait faillite parce que les avancés technologiques ont fait que les gens n'achètent pas de montre car ils ont déjà un smartphone qui leur donne l'heure. Malgré le fait qu'ils n'aient pas fait beaucoup d'études, nos 2 compères décident de postuler pour un stage dans l'entreprise Google pour tenter d'y décrocher un job. Ils se retrouvent au milieu de jeunes surdoués qui tentent d'obtenir une place au sein de l'entreprise.





L'idée de prendre une véritable entreprise comme élément central du film n'est pas une mauvaise idée à la base (au delà du fait que Google a du financer une grande partie du film) car ça permet d'encrer le spectateur connaisseur des produits Google dans une certaine réalité et ainsi le plonger plus facilement dans l'histoire. Je ne pense pas qu'on puisse vraiment critiquer en lui même le fait qu'on voit de nombreux placements de produits de la marque, car c'est logique pour un film qui se passe dans une entreprise qu'on voit le logo de cette entreprise (le contraire aurait été bizarre). Evidement le gros risque quand on fait un film comme ça c'est de se retrouver à faire une publicité de 2h de Google... Et c'est malheureusement un peu le cas, Google est présenté comme étant une entreprise fabuleuse ou tout le monde se bat pour y trouver un poste. Bien sur on n'évoque pas des sujets comme les différents procès que l'entreprise a eu pour atteinte à la vie privée... Evidemment un film de fiction qui parle en mal de l'entreprise n'aurait pas pu voir le jour, cette dernière n'aurait pas donné son accord pour l'utilisation de son nom, de son logo, etc. De ce fait, les producteurs du film se retrouvent dépendant de Google et leur liberté d'expression s'en trouve limitée. Mais ce n'est pas le plus problématique (il est crédible que dans un film centré sur des personnes souhaitant intégrer une entreprise que les défauts de l'entreprise ne soient pas évoqués). Le points le plus négatif est son scénario qui est très cliché, avec des personnages stéréotypés à mort. Bref au final, c'est pas terrible et malgré quelques passages qui font sourire l'ensemble est navrant.